Les agrumes, au compost !

Les agrumes : des fruits à réhabiliter dans le compost

agrume1Quand on pense à tout ce qu’on peut composter, on a presque peur. Normal, à l’origine, il n’y avait pas d’autres destination pour nos déchets que la nature elle même. Les lobbys du compost sont de plus en plus nombreux à inventer des listes de déchets compostables toujours plus courtes pour empêcher n’importe qui d’avoir accès à l’autonomie totale.

Les agrumes ont longtemps fait partis de ces fruits discriminés de part leur soi disant manque de biodégradabilité. Argument complétement arbitraire qui lui porte encore préjudice de nos jours. Mais comment feraient les pays ultra consommateurs de ce fruit pour s’en débarrasser s’il était vraiment stérile à ce point ?

Les agrumes, de quoi parle t-on ?

orange-noelLes agrumes sont ces fruits à la peau souple mais épaisse de couleur, la plupart du temps, orangée. En écorchant délicatement cette carapace, on y découvre des quartiers prédécoupés emplis d’une pulpe délicieuse et, parfois, de pépins. De nos jours, les principales variétés commercialisées sont la mandarine, la clémentine, l’orange, le citron et le pamplemousse. Ce sont celles que vous serez susceptibles de trouver sur les étals européens.

A priori utiles ponctuellement dans l’alimentation, les vitamines que l’on y trouve se retrouve également dans des légumes cultivés localement. La tradition de l’orange du pauvre à Noël a fait beaucoup pour pousser à sa mondialisation. Au final, le mythe a disparu au profit des cadeaux.

Quel enfant recevra encore une seule orange à Noël ?

Le mythe de l’agrume non compostable.

agrume2

Il y a encore quelques années, on traitait d’hérétiques les scientifiques qui ne faisaient aucun obstacle à l’incorporation des agrumes dans le compost. Quand ce n’était pas d’irresponsable. Qu’est ce qui a créé ce mythe ? Les producteurs d’agrumes ? Certainement pas ! Ils n’avaient pas intérêt à le faire vu qu’eux même, ils utilisaient leurs résidus de récolte pour fertiliser leurs plantations.

Non, les coupables sont … les associations de promotion du compostage, eux même !

agrume4Cela peut sembler incohérent à première vue, mais non. Cela fait parti de la promotion de leur utilité : « Sans nous et notre liste de déchets compostables, vous ne savez pas composter ! Appellez nous ! ». Leurs arguments étaient, dès lors, tout aussi simplistes : « la présence de pesticides est nocive pour la faune du compost ». Pour la faune du compost, mais pas pour nous ?? Pourtant, nous manipulons les peaux des agrumes et nous de nous lavons pas les mains pour autant avant de déguster l’intérieur…

Et puis, les agrumes eux ne reçoivent qu’une vingtaine de traitement alors que les pommes (que l’on peut composter) en reçoivent plus de 45 par an !

Des précautions de compostage ?

agrume3On vous mentirait si on vous donnait des fausses astuces pour pouvoir composter vos agrumes. Les agrumes sont des fruits avant tout, donc issus directement de la nature. Ils sont à 200% biodégradables et rien, non rien, ne vous empêche de les composter.

Comme tout fruit un peu taquin, il met du temps à se dégrader. Forcément ! Qui aimerait disparaître si vite de la Terre après avoir mis tellement de temps à naître ? Personne. Mais l’homme est cruel : pour que l’agrume se dégrade plus rapidement il suffit de le sectionner en morceau et, bien sûr, de l’incorporer dans un compost avec un bon équilibre humique.

Personne ne vous oblige à attendre devant le compost que vos agrumes se dégradent ! Laissez la nature faire.. Vous n’êtes pas si impatient de voir votre réservoir de véhicule à moteur se vider…

31 réflexions au sujet de « Les agrumes, au compost ! »

  1. j’approuve n à 100/ pour/100.
    je me suis toujours posé des questions sur cette sottise de ne pas composter les agrumes ,alors que seuls déjà il peuvent commencer à se décomposer .

    1. sisi on peut les mettre sa fait rien au compost j’ai pris moi dans le composteur sa se dégrade facile au bout de 1mois la plus rien du tout de peau d’arumes voilla

  2. Je composte tous les agrumes mais j’achète de préférence des fruits non traités et
    lorsqu’ils le sont, je les lave avant de les consommer. Avec un grand bêche , je fais
    un hachis afin d’activer la décomposition et je veille à faire un bon mélange de
    feuilles mortes, de déchet de jardin et de petits branchages. Quel bonheur de voir
    le bel humus qui en résulte.

  3. Bonsoir,

    Les agrumes dans le compost sont pas forcément nuisible a faible dose ( et du moment qu’elle sont saine ! )
    Néanmoins, si vous faites des compost avec des pourcentages azoté de plus de 40% celui ci sera de mauvaise qualité et qui plus est contiendra des éléments acides ( qui changeront la structure de votre sol )
    L’intérêt de l’agrume est phénoménal du fait (comme dit plus haut) une peau légère et un fruit riche.

    Arrêtons avec les mythes et usons de notre intelligence ! ^^

  4. j’ai bientôt 75 ans et cela fait belle lurette que je jardine et que je fais mon compost. Mais j’étais resté sur ce dicktat:pas d’agrumes dans le compost!Je pensais que c’était à cause des hydrocarbures qu’il y a dans la peau -quand on presse une peau d’orange devant une bougie allumé&e il y a un jet enflammé.
    Aujourd’hui, en mangeant une orange, j’ai eu l’idée de venir sur internet et sur ce site. Et je me suis traité de tous les noms pour ma c……!Désormais les agrumes rejoindront les autres déchets compostables.
    On apprend à tous les âges.Il suffit d’en faire l’effort

  5. Depuis toujours, je mets des agrumes : citrons, oranges, clémentines, pamplemousses dès que l’occasion se présente et mon compost est … magnifique et en plus… il sent bon quand je le remue à cette période de l’année !

    1. Bonjour.
      je suis en cours de préparer mon sujet de recherche sur le compostage et la fermentation des déchets des agrumes. Mais je n’ai pas assez de savoir faire ni assez de compétences dans ce sens. pouvez vous m’aidez ? merci

  6. Expérience intéressante. Déposez une orange à même le sol ou sur le tas de compost. Pourvu que l’environnement soit humide et frais. Accompagnée d’une pomme industrielle type « Pink Lady » . Un moi plus tard l’orange aura périmé, sera verte de moisissure, alors que votre pomme sera intacte !!!

  7. Le plus important est d’enrichir le compost.Toute ma famille fait ses besoins sur le tas de compost avec les agrumes les épluchures et même le papier hygiénique et ça marche.Nous avons un grand jardin et personne ne nous voit

  8. MERCI de cette information. Je ne vais plus les mettre à la poubelle. Par contre je suis fainéante et le découpage en menus morceaux. J’aime l’idée que la Nature et ses aides invisibles font du bon boulot…

  9. J’ai un mètre cube de compost et j’y mets tous sauf les « mauvaises herbes  » que j’arrache à la main… fleurs coupés , fruits, agrumes, reste de repas, morceaux de viande,
    je lui fous la paix à ce compost et je lui laisse le temps trop heureux de le voir puer remplit d’une faune d’insectes inimaginables, une fête, c’est goulu, les araignées sont à la sortie, elles bouffent du moucherons… les os de poulets y trainent et je fais ce que je veux de ce compost, un réacteur de vie et je lui laisse le temps car c’est bien ce dont la nature a besoin pour nous donner de belles choses… et je remues ce merdier toutes les deux semaines, contemplant cet astronomique chaos…

    1. je ne mets pas de reste carnés dans mon compost par hygiène afin d’éviter d’y attirer les rats…. concernant les agrumes, j’ai fais l’expérience de les laver à l’eau chaude, en changeant l’eau 3 fois, J’ai été surprise de voir comment les produits de traitements « accrochent » à la peau des fruits. Ils étaient blanc, gras, et la casserole inox aussi. J’ai du la laver avec une éponge métallique pour ôter les produits accrochaient sur les parois. Donc, je me pose toujours la question : concernant les agrumes non bio que nous ne lavons pas avant consommation : compost ou pas compost ? De plus, j’ai entendus dire que les agrumes dans le compost avaient une action naturellement insecticide.

      1. Les résidus de pesticides

        Une bonne partie des fruits et légumes que nous consommons ont reçu un ou plusieurs traitements chimiques (dans le champ, dans l’usine de conditionnement, pendant le transport…) qui se concentrent essentiellement dans la peau. D’ailleurs les pommes, les raisins et les fraises (pour n’en citer que 3) reçoivent beaucoup plus de produits chimiques que les agrumes ! Ah ben oui, en effet… Les quantités infinitésimales de résidus de pesticides présentes sur les épluchures ne gêneront absolument pas les microorganismes du compost. Certaines molécules chimiques se décomposeront, d’autres se volatiliseront ou se feront lessiver, d’autres encore se fixeront sur les organismes, bref, on aura du compost et il sera même un peu moins contaminé que les matières qu’on y a mis au départ. Donc on oublie les pesticides.

    2. Attention a ne pas attirer des locataires comme les rats ou les renard sur a la campagne. Le problème de la viande est facilement et avantageusement solutionnable. Les poules. J’en est une quarantaines ca mange preuqe tout reste de salade avec ou ans vinegrette viande reste de poisson crevettes et meme des fois des restes de croquettes … en hiver ca débarrasse du vieux pain et le plus beau y’as des oeufs tout les jours et le poulet frite prends un air de festin. quand ou vous dit que le poulet et élevé au grain ca fait jute rigoler. ca bouffe tout .. ce que le chien veux pas le poule mangent qui font de beau petit tas de crottes au poulailler sur la paille qui elle fini au composte.. et je vous promet que le oeufs au plats sont succulent.. en plus elles vont au jardin en hiver et limite les insectes petits serpents limaces … et évitent qu rat et renard scouattent le composte

    1. Bonjour, le mieux je pense et de mettre tout vos restes dans le composteur et d’alterner avec les déchets de cuisine, du jardin, en y mettant des feuilles mortes, du carton ondulé (celui que l’on trouve partout). En gros il faut y mettre pour moitié de déchets verts (restes de cuisine, tonte de la pelouse, feuilles mortes, petites brindille de bois…) et du déchet brun (cartons, papiers).

    1. oui c vrai Easy, j’ai également entendu çà : les agrumes seraient nuisibles aux développement des vers de terre…. Il faudrait peut-être poser cette question à quelqu’un qui possède un lombri-composteur ?

  10. Bonjour,
    J’ai moi aussi 75 ans et je fais mon compost pour le potager et s’il y en a assez pour le jardin d’agrément. Je n’ai jamais mis d’agrume dans mon compost mais c’est décidé je vais en mettre à partir de maintenant. L’idée m’est venue ce matin en trouvant une orange moisie dans le cageot d’orange.
    Merci pour vos conseils et commentaires.

    1. Bonjour, oui à mon avis les feuilles comme le fruit issu de la nature peut se composter à condition bien sûr de ne pas avoir subi trop de traitement chimique et autre joyeuseté merdique que les industriels se donne à cœur joie de nous mettre dans l’assiette.

  11. Quelqu’un m’a dit de ne pas mettre des agrumes dans mon compost, car en se décomposant cela se transforme en acétone. Info ou intox ?

  12. le fameux complot anti agrumes qui veut nous nuire secrètement .. fallait la trouver celle la …
    par contre tu ne parle pas de la chose qui est pour moi la plus importante : est ce que c’est BON pour mon compost ? et la j’en suis un peu moins sur …
    Après , oui une orange ca pourrit donc ca compost , ca oui merci

  13. bonjour,
    Je me renseigne pour avoir mon premier lombricomposteur sur mon balcon en ville.
    Est ce que le fait de mettre de la pulpe sèche (issue d’un extracteur de jus) et éventuellement de la peau finement découpée d’orange serai préjudiciable pour CE TYPE de composteur, car effectivement j’ai entendu dire que ça ne convenait pas au régime alimentaire de ces petites bêtes, de plus les molécules aromatiques tels que le citral ou les terpènes limiterai le travail des bactéries..qu’en est il réellement? merci d’avance

  14. En plus des agrumes j’ai ouïe dire qu’on pouvait mettre du papier dans le compost du coup je déchire grossièrement toutes les feuilles de papiers blanc type celle dont on se sert pour imprimer et je les mets dans mon compost. Il faut les déchirer pour que les petites bêtes puissent avoir un angle d’attaque. Voilà ce que j’ai lu sur internet. Maintenant je ne sais pas si ça va être bénéfique ou non à mon compost. Patience et longueur de temps me diront si j’ai eu raison ou non.

  15. Cette discussion est ancienne mais j’ai envie d’y mettre mon grain de sel… Les gens se posent des questions sur le compostage des agrumes, et je le comprends quand il s’agit de pesticides dans les zestes d’oranges mais en ce qui concerne l’acidité ???? cela voudrait dire qu’il n’y aurait aucune faune dans les sols acides (où poussent rhododendrons, orthensias…)Et que pensent les gens des coquilles d’oeufs au compost ??? pour le coup, le compost devient trop calcaire!!! Je me suis arrangée avec la nature, je ne consomme pas plus d’1kg d’agrumes en moyenne sur l’année, étant donné que je consomme saisonnier et des oeufs toutes les semaines… partant du principe que l’acidité « bouffe » le calcaire, je me suis dit que bon an mal an, l’acidité et le calcaire étaient neutralisés l’un par l’autre… et j’ai un excellent compost… Revenons à la nature;.. TOUT existe dans la nature et tout se transforme!!!

Répondre à Eric Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *