Et si l’on compostait en Alsace !

Un héros du compostage : Albert Müller !

ceo-alsace1Longtemps seul dans son petit village Haut Rhinois à vanter le compostage, c’est à Muttersholtz (67) qu’Albert Müller rencontre les experts du compostage Bas Rhinois. Début de la fin du conflit entre ces deux départements en guerre depuis qu’un étranger fit remarquer que d’un côté de la « frontière » on prononcait bredele : [bredala] alors que de l’autre on disait [brédélé]? En tout cas, le départ est lancé !

La rencontre !

En 1998, le professeur Albert Müller se mit en tête de sortir de sa banlieue Mulhousienne pour découvriceo-alsace2r son pays : l’Alsace. Quel ne fut pas sa surprise de découvrir ces belles variations linguistiques d’une région à l’autre et, surtout, de voir que le compostage anarchique avait son lot d’adepte de part la planète. Anarchique, pas pour tout le monde.

A Muttersholtz, depuis 1995, le groupe initialement prénommé « Naturisme et compostage », rapidement renommé en « Humanisme et compostage » fait son petit bout de chemin dans les mentalités de la communauté d’agglomération. On lui doit notamment le développement du compostage en bord de route, la multiplication des croix pour les accidentés de la route et les sorties pleines airs pour le brame du daim. Le temps manque cependant au comité oligarchique composé d’Ignace Hechert, Pierre Kuffer, Anne Trouet et Jean-Paul Wurth, pour créer véritablement un groupement d’envergure national ou tout du moins régional.

« Le plus dur était de faire composter les habitants de nuit, sans lumière, après une sortie brame du daim » Jean Paul Wurth, 1996

ceo-alsace3La rencontre se fit donc en 1998, alors que le professeur Müller errait d’une fête de la tarte au Quetsche à l’autre à la recherche d’un véritable artisan quetschier composteur. C’est Pierre Kuffer qu’il rencontrera à Rhinau au début du mois d’août.

Ensemble, il décide de créer une association de compostage !

Compostage et tartes à la Quetsche

ceo-alsace5Présidé par le couple désormais célèbre en Alsace pour ses duos compost-humoristiques « Müller et son poteau Hechert », les deux professeurs d’université se sont beaucoup améliorés depuis leurs premiers discours soporifiques à ce qu’on appelle aujourd’hui des « sketchs à composter« .

Extrait : « Le suicide est il compatible avec le compostage ?
Réponse d’Albert Müller : « Mon pauvre, si tu crois qu’en jetant un noyau de pêcher dans le compost, tu pourras t’y pendre et bien t’es pas aidé ! »

Leurs conférences font désormais salle pleine mais, pour autant, le compostage est il plus répandu en Alsace ? Réponse de Pierre Kuffer:

« L’importance dans ce type de conférence est d’agir sur les hormones cérébrales des habitants. Après un bon fou rire, leur esprit est plus ouvert au changement de comportement.
C’est pour cela que des stands d’informations assortis de la distribution gratuite de kits « Compost 3 secondes »
[composteurs autodépliants conçus par l’entreprise artisanale « Quetsch’compost »]
sont proposés à la sortie de toutes les conférences.

La facilité d’emploi du kit et les conseils de nos hôtesses spécialisées font la différence. Après, dans la durée, tout dépend de l’ancrage du compostage dans l’esprit des gens »

Évènementiels

ceo-alsace4Outre les conférences dont les stands sont, à chaque fois littéralement assiégés par la foule, l’association a désormais un gros agenda sur la région. Aujourd’hui, pas une seule fête de la tarte à quelque soit le fruit proposé ne possède son stand d’information agréé.

L’association fait d’ailleurs régulièrement des appels à bénévoles pour s’occuper de l’organisation des conférences dans les villages alsaciens. « Müller et son poteau Hechert » est déjà programmé dans les salles des plus petites villes mais se heurte toujours au lobby musical Strasbourgeois quant à l’accès au Zénith de Strasbourg qui serait, selon Albert, « la consécration du compostage en Alsace Libre »

Prochaine date à retenir :

Rendez vous le 9 septembre 2012 à la salle polyvalente de Marckolsheim, distribution des derniers kits et conseils humoristiques en compostage !

« C’est pas parce que t’as un chapeau sur la tête qui vaut plus cher que ma voiture que tu vas pas te faire bouffer par les vers ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *