Recette d’un composteur anarchique

Composter, coûte que coûte !

anarchie1Vous avez dévoré avec envies toutes les pages de ce site et cependant vous vous êtes heurté à deux faits implacables :
– Vous vivez en appartement en plein centre ville (adieu les cinq mètres carrés de composteur en arrière fond de jardin, derrière la cabane du papi)
– Et votre conjoint(e) est allergique aux vers rampant dans les lombricomposteurs.

L’issue de ce paradoxe semble inextricable… Heureusement, il y a toujours des petits malins pour taguer des messages subliminaux sur les murs :

« Ma mère l’anarchie, mon père le compost »

Que faire ?

anarchie7Notre solution est simple et va utiliser un mot à consonance politique. Il s’agit de faire un composteur anarchique..

Explication : votre commune ne vous propose pas d’alternative à l’incinération pour composter vos déchets organiques, il est de votre devoir de citoyen de la planète de soustraire les éléments biodégradables de votre poubelle à la bitumisation imposée par une société accro à la stérilisation.
Et puis la création d’un lieu, à vous, naturel, où vous verrez sans doute fleurir vos courges, vos tomates ou encore vos pommes de terre, ne sera pas pour vous déplaire, croyez moi !

Voici les étapes (développées ci après) pour créer votre aire personnelle de compostage :

  • Trouver un bac étanche pour stocker votre compost en appartement
  • Trouver un lieu en ville réunissant les conditions d’accueil de composteur
  • Fabriquer une séparation naturelle entre piétons/chiens inconscients et votre composteur
  • Acheter – Récupérer une pelle ou tout autre outil malaxeur (sauf électrique)
  • Commencer à composter vos déchets

Bac de stockage d’appartement

anarchie2Le choix de ce bac se fait sur plusieurs critères: étanchéité, ergonomie de transport, facilité d’ouverture. Malheureusement pour les écologistes, le seau en plastique est le meilleur ami du maître composteur anarchique en appartement.

Nous ne vous conseillons pas ces ridicules seaux en plastique verdâtres proposés par la plupart des communautés agglomérations pour plusieurs raisons : faible contenance, faible étanchéité aux odeurs.

Non, nous vous conseillons plutôt un seau type seau à olive ou seau à merguez en plastique fourni par votre épicier/boucher maghrébin préféré. Le mieux est de l’imbriquer dans un gros seau en plastique épais (type seau à croquettes pour chien) pour éviter toute fuite.
Bien isolé sous votre lavabo ou sur votre balcon et à forte contenance, ce type de bac tient bien une semaine dans votre appartement si vous alternez bien déchets humides et secs.
Bien sûr, après, il faudra le vider… Mais où ?

Lieu pour composter en ville

anarchie3Certains vous conseillerons la méthode rapide : se balader le bac sur le vélo, s’arrêter à proximité d’un buisson touffu, y vider le bac et s’échapper en courant. Pratique pour décharger son stock d’adrénaline, cette méthode est à réserver aux cas de force majeure (grands stocks de melons, de raisins, de pommes pourries, bref de déchets rapidement biodégradables).

Nous conseillons plutôt de trouver un endroit proche des habitations mais loin des fenêtres, éloigné des lieux de passages, avec un coin de verdure (type arbuste en décomposition), idéalement près d’une aire à conteneurs.

Il est possible de s’installer près d’un canisite anarchique (coin de terre parsemé de déjections canines) si et seulement si il y a assez de places pour isoler une portion où les chiens ne pourront pas mélanger leurs déjections avec vos déchets organiques (voir compost à caca )

Ensuite, imposez vous !

Séparation naturelle

anarchie4Cette séparation naturelle peut être matérialisée par des cagettes, palettes ou encore des branches de bois, tout dépend de ce que vous trouvez facilement dans votre ville et selon que vous vivez à proximité d’un marché, d’une zone industrielle, d’une aire à déchets habituées aux dépôts d’encombrants ou encore d’une forêt (sait on jamais).
Cette séparation est indispensable si des chiens ou autres animaux carnivores arpentent votre quartier à la recherche d’un lieu de soulagement. Il n’est pas nécessaire d’être menuisier pour aligner cinq cagettes et faire une bonne barrière naturelle (voir illustration)

Songez avant tout que vous aurez à entrer fréquemment dans le composteur afin d’imaginer la place nécessaire pour vous, votre bac de stockage d’appartement et l’espace pour retourner le compost à la pelle.

La pelle

anarchie5La pelle, ou tout autre instrument de torture terrestre (type bêche, fourche ou encore grelinette) sont les outils préférés du jardinier. Mais vous ? En appartement, en plus ?!

Sachez que cet outil est indispensable au bon brassage du compost afin, on ne le répétera jamais assez, d’assurer l’homogénéité entre les matières sèches et humides et de bien mettre en présence les micro-organismes avec tous les déchets qui se décomposent.
Vous aurez ainsi à l’utiliser régulièrement pour recouvrir votre compost anarchique afin d’éviter odeur et faune indésirable. L’achat de ce type d’outil est donc fortement conseillé (les irréductibles prendront une fourchette !)

— Astuce de premier dépôt de compost —

La première fois que vous videz votre seau à compost dans le lieu choisi, et ensuite, toutes les fois où vous le ferez, il est conseillé de biner la terre sur une dizaine de centimètres afin de profiter de cette matière sèche pour recouvrir le contenu du seau que vous venez de déposer. Ensuite, acharnez vous avec la pelle pour démembrer les plus gros morceaux puis recouvrez le tout de terre, de gazon ou de feuilles mortes selon ce qui se trouve à proximité.

Un jet d’urine sur une tas de compost fraichement mis en terre, est la cerise sur le gâteau de l’écologie anarchique

Compostez vos déchets

Il est indispensable de vider son bac de compostage d’appartement au moins une fois par semaine (ou quand il est plein si vous avez du mal à le remplir). Sachez que si vous reportez ce délai, une décomposition anaérobique est susceptible de venir troubler votre sérénité familiale.
Pour prolonger ce délai, n’hésitez pas à y introduire dans le seau à compost un peu plus de matière sèche (cartons, boîtes à pizza découpées, petits papiers, mouchoirs) pour absorber l’humidité.

Vous verrez, sortir son compost en pleine ville est assez excitant…

Preuves de l’absence de risques judiciaires

anarchie6« Celui qui dépose ou qui abandonne dans la rue des ordures, des déchets, des matériaux ou tout autre objet dans le but de les faire ramasser par les services de collecte, sans respecter les conditions relatives aux heures et aux jours de collecte ni celles du tri des ordures, peut être sanctionné par une amende de 150 euros maximum. »

Selon la loi, il est interdit de déposer des ordures dans un lieu public.

Or, et c’est ce qui fait le bonheur du compost urbain anarchique, vos ordures sont TOTALEMENT biodégradables. Si vous respectez bien nos recommandations (composteur en contact avec la terre, bon brassage, bon équilibre de matières humides et sèches qui à recouvrir le compost de terre), vous ne risquez rien. Et tant mieux !

N’hésitez pas à contacter l’association national « Compost en Or » si vous veniez à être interpellé par une quelconque autorité que ce soit ou si vous avez des doutes sur cet article.

Fêtes des voisins

Maintenant que vous avez pris goût au compostage anarchique, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? C’est l’occasion de sensibiliser un maximum de personnes !

« – Que feriez vous si vous n’aviez pas peur ?

– Si je n’avais pas peur… Je ferais un compost anarchique »

Une réflexion au sujet de « Recette d’un composteur anarchique »

  1. Bonjour,
    Je fais déjà (sans le savoir) du compostage anarchique/en tas sur la commune de Sonnaz.
    J’habite Aix les Bains et aimerais avoir des renseignements (en particulier sur les papiers, cartons et papiers toilette dans toilettes sèches notamment par rapport aux traitements qu’ils subissent) et aussi faire des actions dans mon coin si c’est possible.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *