Composter ses papiers confidentiels

confidentiel-250  Faites vous encore confiance aux poubelles ou aux employés préposés à la déchiqueteuse pour détruire vos papiers confidentiels?
Avez vous quelques scrupules à incinérer du papier alors que des micro organismes pourraient en profiter ?

Cette page est pour vous.

Papier dans le compost : dégradation à 100%

 

confidentiel2-250Plus son épaisseur est petite, plus un papier ou un carton non plastifié se dégradera rapidement dans le compost. On considère que deux semaines suffisent à rendre indiscernable le papier dans un tas de compost bien entretenu et alimenté.

De plus, le papier est la compensation idéale aux matières organiques plus humides mis régulièrement dans le tas de compost. Et lui, contrairement aux broyats de branches, ne laissera pas de gros morceaux de bois dans le compost une fois arrivée à maturité !

Facturettes jusqu’à papier A0, tant qu’ils sont bien découpés, sont totalement biodégradables !

Frein au compostage : l’encre

confidentiel3-250Ce qui rendait impossible le compostage du papier, c’était la forte teneur en matières toxiques inclues dans les encres des précédentes générations. Nos ancêtres ne faisaient pas dans la demi mesure; Pour eux, pour qu’un papier soit valable, il fallait qu’il soit imprimé dans une encre indélébile.

De nos jours, l’utilisation de papier est telle que la dégradabilité de l’encre est devenue indispensable. Pour que disparaissent les données désuètes le plus rapidement possible.

Sauf indications spéciales, l’encre usuelle est désormais sans danger pour le compost.

Déchiré vaut mieux qu’entier!

Une fois le compostage entré dans vos moeurs, ne changez pas vos habitudes pour autant. Un papier est d’autant plus dégradable qu’il se trouve en petits morceaux dans le compost.

L’humidité, la faune et l’accumulation de matières organiques autour des papiers rendra les espions particulièrement frileux quand il s’agira de récupérer vos données confidentielles…!

Une réflexion au sujet de « Composter ses papiers confidentiels »

  1. Bonjour, vous partagez beaucoup d’information en contradiction avec mes propres croyances, c’est très intéressant mais le doute c’est installé et j’aurais bien besoin de quelques détsils plus approfondi.

    Voilà vous dites que l’encre n’est plus indéllibiles et qu’elles n’est plus toxique. Pouvez vous nous fournir un exemple concret de ce que vous affirmez ? Car les encres de l’imprimante ne m’ont pas l’air si innofensive que vous le dites…. ?

    Encore une question cette fois par apport aux épices, vous dites dans votre articles sur le compostage des épices en dernière phrase, je cite :

    « Les épices ne sont pas du tout un problème pour le compost et ceux qui vous disent le contraire ont des lombricomposteurs !  »

    Pouvez vous nous indiquer pour quel raison, les épices ne sont pas digérer par le lombric imposteur mais par contre digérer par un tas de compost ?

    Et pour ma troisième et dernière question, j’aimerais comprendre cette contradiction sur les agrumes. Oui effectivement l’agrume est dégradable et c’est tout ce qu’il y a de plus logique mais effectivement ils dégagent une acidité très particulière et selon les dires feraient fuire les ver du compost.

    Je nage pour l’instant parmis plusieurs vision qui ont chacune leurs sens, aidez moi a y voir plus clair svp !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *