Danger : croûtes de fromage !

Le dilemne de la croûte de fromage

fromage1Tout consommateur de fromage un peu curieux aura remarqué les étranges revêtements que mettent les industriels (ou mieux, les producteurs) sur leur fromage. Meilleure conservation, esthétique de vente, hygiène, formation d’une croûte naturelle lors de la cuisson, ces différents arguments rendent ce revêtement désormais indispensable.

Mais sont ils tous aussi naturels qu’ils paraissent ?

Et surtout, peut on composter toutes les croûtes de fromage ?

Du revêtement naturel au revêtement surnaturel…

fromage5Malheureusement non. Ce que l’on peut remarquer en analysant les diffférents fromages proposés à la ventes, c’est que les fromages les plus industriels sont souvent les plus parafinés. Je veux parler spécialement de certains fromages à pâtes cuites comme le cheddar, le gouda, l’edam, la mimolette ou autres aberrations culinaires recouvertes de cire et souvent de parafine.Rappellons que la parafine est un produit dérivé du pétrole.

Du pétrole pour transporter le fromage et pour l’enrober, n’est ce pas magnifique ?

Cependant ces fromages sont facilement reconnaissables car les producteurs ont adopté un comportement assez intelligent pour ajouter un colorant de couleur très vive sur les revêtements de fromage non compostables.

Le fromage de ferme, à composter les narines fermées !

fromage6Toutes les autres croûtes de fromage sont évidemment compostables. C’est même un met assez prisé par la faune du compost que de se voir offrir des croûtes de fromage fermier dans leur plat principal. En effet, certaines bactéries qui se trouvent sur la surface extérieure du fromage (et servent notamment à la constitution de sa croûte) servent de stimulant alimentaire pour des bêtes comme les collemboles ou les lules.

Selon une étude du professeur Armand Julius, enseignant-chercheur à l’université d’Harvard, une forte proportion de croûte de fromage dur dans le compost (plus de 10 croûtes au mètre cube) provoquerait un accroissement conséquente de la population de lules, une augmentation de la température de 0.5°F/m² de compost et un meilleur rendement de décomposition.

Manger ou composter ses croûtes ?

fromage3Évidemment, les puristes du fromage ne pourront qu’être outrés de voir que l’on jette les croûtes de fromages, même si c’est au compost.

Premièrement, il est complètement aberrant d’essayer de retirer les croûtes des fromages à pâtes molles comme le camembert ou le brie. Sinon, il ne reste plus grand chose à béqueter. Ensuite, ce sont les filaments de croûtes, dans certaines régions, qui font se rivaliser les meilleurs chefs cuisiniers de France.

On citera pour l’exemple, la fameuse « riviera de raclette » a l’initiative du chef Bouvais, grand cuisinier charentais spécialisé dans la reprise, à son compte, de spécialités régionales étrangères.

Par contre, on excusera les consommateurs d’éviter de manger les croûtes de fromage de cave comme les tomes ou certains « fromages de montagne » qui grouillent encore d’insectes décompositeurs. A ce stade là, à moins d’être insectivore, on peut finir avec une petite indigestion.

Dur ne veut pas dire non compostable

fromage2Dernier petie piège à surpasser pour le maître composteur envers et contre tout, c’est la dureté des croûtes de fromage. Il est vrai qu’il est plus difficile aux petites bêtes de décomposer des coquillages, des coquilles, des oeufs ou des « épluchures en parpaing » dans le jargon compostenorien. Cependant, l’apport minéral qu’il leur apporte leur est indispensable.

Pour en revenir aux fromages, si certaines croûtes dures semblent immangeables pour les humains, elles ne le sont pas pour la faune du compost qui use de stratagèmes chimiques lents et patients pour les décomposer.

Jetez donc allègrement croûtes de conté, de tome, de bleu, etc. dans le compost !

Composter du fromage attire t-il les rongeurs ?

fromage4Finissons par casser encore une croyance populaire sur le fromage. Ce n’est pas parce que, dans les dessins animés, les souris se précipitent sur le fromage que dans la réalité, elles font de même ! La plupart du temps, les musaraignes ou autres petits rongeurs se délectent plus d’insectes ou de fruits à coques que d’un fromage industriel un peu trop raffiné pour leur estomac fragile et grégaire.

Rassurez vous donc : votre compost ne sera pas envahi de rats à causes de 3 croûtes de fromage !

Et puis, de toutes façons, si des rongeurs envahissent votre compost, vous savez quoi faire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *