S’affranchir des listes de déchets compostables

Composter simplement, c’est possible ?

instinct1Le compostage est un art de vivre ancestral qui n’a posé aucun soucis à des milliards de générations d’être humains. Alors pourquoi aujourd’hui cela devrait devenir un problème, un sacrifice ou un art réservé à une élite ? Quelque soit l’interlocuteur qu’il choisit, un apprenti composteur sera toujours confronté à une multitude de personnes l’orientant vers différents recueils d’informations sur le compostage.

L’un vous dira de lire ce site de fond en comble, d’autres de contacter des associations spécialistes du compostage, d’autres encore de lire des tonnes de documents traitant du sujet.

Mais au final, que retiendrez vous ? Que le concept même du compostage est inaccessible, que ce caprice qui vous a pris de composter, n’est qu’une lubie de plus qu’il faut se dépêcher d’enterrer dans le tas des rêves à réaliser quand « on aura le temps ».

Les déchets compostables ?

instinct2La base du compostage, c’est simplement ceci : un retour des produits naturels à la nature. Pourquoi alors s’encombrer d’une liste de déchets compostables ? Pour rien. Ou plutôt pour importer une forme de connaissance que l’on peut se vanter d’avoir et que l’autre n’a pas. Une mémoire à toutes épreuves permettant de lister avec précision ce qui est naturel ou non.

Lister ce qui est naturel ? Mais comment cataloguer l’infini diversité de Mère Nature ?

On ne peut pas. Et d’ailleurs, quelque soit les listes proposées, les auteurs se contentent de vagues généralités (fruits, légumes) ou de produits sacrément réducteurs (coquilles de noix, agrumes, aiguilles de pins) pour définir l’indéfinissable.

Au final, ce que nous avons juste à retenir est instinctif

Utiliser son instinct.

Nous vivons dans un monde évoluant vers le tout-synthétique et tout-incinérable.

La question de la gestion des déchets ne se pose pas, elle se fume.

instinct3Cependant, ce n’est pas parce que nos neurones sont gelés par rapport à ce sujet qu’il faut s’arrêter là ! La gestion des déchets nous concerne tous. Elle sera au coeur des problématiques quand les coûts de transport des ordures ménagères nous submergera (ou quand l’incinérateur soufflera sa dernière bougie). 40% de déchets compostables, cela nous soulagera d’un sacré poids.

Alors que peut on composter ? La réponse est simple : à toi de réfléchir.

Astuces pour composter en toute sérénité.

instinct4C’est drôle, on ne se pose jamais la question des toxiques quand nous consommons des fruits pesticidés, des produits emballés dans du plastiques, des plants ayant poussés dans des terrains vagues, quand on manipule des papiers pleins d’encre. Et pourtant, on s’acharne à lutter contre le compostage quand il faut les rendre à la Terre !

Le compostage n’est qu’une réflexion de plus par rapport à ce que nous consommons chaque jour. En trois questions, un produit peut basculer de la poubelle classique au compost :

– Ce produit provient t-il d’une source naturelle ?
– Ce produit contient t-il des toxiques qui font que je ne voudrais pas le manipuler ?

– Ce produit est il issu de la digestion d’un carnivore ?

Si vous répondez en conscience à ces questions pour chaque produit du quotidien, vous savez composter !

Ajuster selon sa propre conscience.

instinct5L’arrivée d’un problème entraîne toujours l’arrivée de plein de professionnels croyant pouvoir vous aider mais ne faisant que vous orienter loin de votre instinct. Vous n’avez besoin de personne. Tout ce qui peut survenir dans la vie d’un tas de compost est à votre portée. Un compost est un lieu de vie où cohabitent une faune, des déchets organiques, les éléments (eau, air, sol), le soleil.

Vous ne pouvez intervenir que sur l’apport de déchets organiques.

Alors vous n’avez qu’à réfléchir à ce que vous voudriez pour votre propre confort de vie ! Un milieu spongieux, trop sec, avec trop peu de diversité dans l’alimentation, avec des aliments toujours mous ? Ou une vaste profusion de déchets organiques de toutes sortes ? S’ils le pouvaient, la faune vous remercierait, en attendant, c’est nous qui le faisons !

4 réflexions au sujet de « S’affranchir des listes de déchets compostables »

  1. Au début de l’article je mettrais plutôt des « milliers/millions » de générations, plutôt que des « milliards ».

    Votre site est vraiment super, merci pour ces infos!!

    inutile de publier mon commentaire bien sûr 😉

    Bonne journée

  2. j’ai lu qu’on pouvait mettre que du végétal, pas de l’animal (coquilles d’oeufs, reste de poissons) dans le compost. Qu’en pensez vous?

    1. Les coquilles d’œufs sont compostables, ou en tout cas ne sont pas nuisibles (inertes, non toxiques). Le seul problème est leur charge en salmonelle, gênant si vous mangez à même un tas de compost immature.

  3. Bonjour, j’ai acheté un article afin de composter mes restes et déchets , pouvez-vous me faire parvenir la liste des déchets et autres.

    Merci Annick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *