Le bac à compost : le nouvel animal domestique

    compost domestique6« Un bac à compost comme animal domestique ? On ne se moquerait pas un peu de nous par hasard ? Domestiquer les vers de terre, les colemboles, les rongeurs squatteurs de compost, pourquoi pas, mais le bac en lui même ?? »

Détrompez vous ! Désormais, il est même tendance d’avouer à ses proches avoir réussi à domestiquer son bac à compost !

Choisir son bac

compost domestique5Le plus dur, comme pour tous les animaux domestiques, est de choisir son habitat. Les vendeurs redoublent d’habilité pour vous faire choisir LE coussin brodé au nom du chat, LE panier d’osier réservé à votre gentil toutou, LA cage en aluminium renforcé triple soudure pour votre petit canari.

C’est vrai, la plupart du temps, on prendra la moins cher.

Pour le seau à compost, faites pareil ! Ne vous prenez pas le chou pour ça. Un seau est un seau, un tas de déchets organiques n’a pas d’oeil, comme on le dit par chez nous.

Élever ses déchets comme sa progéniture

compost domestique2Une fois installée dans votre cuisine, vous n’aurez qu’à le remplir. Comme ça, négligemment? En balançant les ordures biodégradables sans réfléchir ??

Pas du tout !! Il faut s’occuper d’un remplissage de seau de la même façon que l’on éduque un enfant. Avec patience et sagesse, en faisant des essais, des erreurs et en recommençant à de nombreuses reprises…

Tout commencera bien sûr par la création d’un petit nid de papiers en fond de bac pour absorber les excès d’humidité. Puis il s’agira de déposer délicatement des petites épluchures, vérifiez si elles s’acclimatent bien.

Les épluchures de légumes pour salades ont besoin d’un peu de temps avant de partager l’espace avec les légumes de la soupe !

Légumes Cuits vs Légumes crus, la guerre ancestrale

compost domestique3Comme les légumes crus (et d’ailleurs tous les autres déchets organiques naturels) étaient là depuis le début, ceux ci ont du mal à (di)gérer l’arrivée en masse de produits cuits. Malheureusement pour eux, dans un bac à compost de cuisine actuel, c’est tout le temps le cas !

Il vous faudra donc y aller doucement : quelques restes de repas à la fois pour tromper leur vigilance, quelques os, quelques morceaux de poissons et puis CARREMENT, une grosse part de tarte qui a trop cuit !

Car, enfin !! On n’éduque pas un enfant en lui décrivant le monde comme un dessin animé !!

Le seau à compost, un enfant capricieux

compost domestique1Faites attention, quand même, aux excès. Un seau à compost, c’est capricieux. Cela a besoin d’attention et il est facile d’être négligent.

  • Quand c’est humide à l’intérieur, c’est qu’il faut changer la couche.
  • Quand c’est trop sec, donnez de l’eau ou de quoi manger, malheureux !!
  • Les odeurs sont synonymes d’insatisfaction : on dit souvent que ce sont les « cris du nouveau né » ou la « crise d’adolescence » du compost.
  • Les petits bêtes qui rôdent autour : mouches, moucherons, abeilles, guêpes ne sont pas les signes que l’on a pas pris une douche depuis longtemps mais que le compost a besoin de nos soins ! Et pourquoi pas d’un petit couvercle pour avoir un peu d’intimité ?

Redonner sa liberté au compost.

compost domestique4Heureusement, il ne faut pas attendre 18 ans pour rendre sa liberté au compost. Le bac à compost obtient sa majorité à environ 1 semaine de remplissage.

Et comment le voit on ? Et bien quand on ne peut plus y ajouter une connaissance sans qu’il déborde !

Ne soyez pas sentimental. Il refera sa vie  tranquillement, évoluera, murira si l’on peut dire et fera un grand chemin dans la vie.  Et vous pourrez tout  fait en reprendre un autre si l’envie se fait !

Une réflexion au sujet de « Le bac à compost : le nouvel animal domestique »

  1. mais où laisser un commentaire ??,
    vos articles instructifs mériteraient pratiquement un com à chacun
    trop drôle et pourtant sérieux au final ,
    je suis tombée sur les mouchoirs tissu et papiers ,
    vu les rongeurs , lesquels je n »apprécie pas leurs services !!!
    etc ,
    nous compostons à la campagne à l’air, et nous suivons les conseils d’un jardinier d’une radio , ça nous a bien aidé , je vais suivre votre blog
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *