Compostage sous la neige !

Le compostage en hiver : mythe ou réalité ?

neige1Les seules contraintes que l’on va rencontrer lorsque l’on pense à composter en hiver sont que la terre pourra être plus fréquemment gelée et donc que l’activité de la faune sera réduite en surface du compost. Savez vous qu’en dessous de quelques mètres de la surface du sol, la température est quasi stable à 13°C ? De plus, l’intérieur du compost est toujours chaud (effet de masse) ce qui n’interrompt en rien le processus de compostage.

La faune la plus fainéante essaye tant bien que mal d’hiberner mais la faim les rattrape toujours ! En effet ils ne peuvent pas stocker de grandes quantités de graisses comme les marmottes ou les ours.

Contraintes supplémentaires et informations pratiques

–La discrétion–

neige4Si vous comptez être discret pour sortir votre compost, et qu’il a neigé la veille, on peut dire que c’est peine perdue…

Comme sur cette photo, le maître composteur anarchique a pu être pris en flagrant délit de compostage ! Heureusement Compost en Or et sa foire à question lui ont sauvé la vie !

–Le froid pour l’homme–

neige5Le froid est facilement contré par un habillement adapté. Essayez d’éviter de sortir votre compost au saut du lit, les sensations n’étant pas encore tout à fait réactives, vous risquerez de mal vous habiller et d’attraper un petit rhume.

Quand ila neigé 10 cm, il vaut mieux attendre un peu avant de sortir son compost. Mais pour quelques flocons, il suffit de se munir de gants pratiques, d’un bonnet, une écharpe, une bonne veste et de grosses chaussures imperméables.

— Le froid pour les outils–

neige6A priori, les outils ne craignent pas le froid. Peut être plus l’humidité si ce sont des outils en fer. Mais actuellement, la mode est plutôt à l’inox qui ne rouille pas ! Si vous composter en tas ou en bac, pas de soucis, vous pourrez mélanger un peu plus tard, quand le sol se sera assoupli avec une augmentation de température.

¨Par contre, si vous êtes forcé de creuser un sol gelé, cela demande des efforts particuliers. Une astuce : un jet d’urine sur une terre gelée, est un gros coup de pouce pour la creuser !

–Le froid pour la faune–

neige3Il n’est pas question de balancer un litre d’eau bouillante sur le compost pour ‘réchauffer’ la faune ! Celle ci passe par des phases de suractivités et de baisses de régimes selon la température extérieure. Il faut respecter ce rythme et ne pas chercher à l’accélérer.

Si vous déterrez accidentellement des vers en mélangeant, assurez vous qu’il soit bien recouvert de terre quand vous repartez : il ne faudrait pas qu’ils finissent gelés.

La faune du compost étant volontairement réduite pendant l’hiver, chaque membre compte !

–Le gel–

neige2Un des facteurs important du non-compostage en hiver est le gel. Remarquez, la plupart du temps, le gel n’est accidentogène que lorsqu’il se dépose sur du bitume, les trottoirs ou les escaliers extérieurs. Quand la neige se dépose sur l’herbe ou la terre, il n’y a pas de gel, tout au plus un peu d’humidité sur les chaussures !

Encore une fois, ne prenez pas de risques inutiles en sortant le compost après une période de gel. Un balcon ou une fenêtre peut très bien servir de stockage de compost en attendant une période plus propice à sa sortie.

Compostage en hiver

neige7Au final, le compostage en hiver est un geste salvateur pour la faune du compost. C’est cela qui lui fournit sa nourriture et l’empêche de s’enfoncer trop profondément dans la terre. Pour nous, cela demande à peine plus d’efforts. Mais jusqu’où est on prêt à aller pour éviter d’incinérer de l’eau et de jeter allègremment de la dioxine dans les poumons de nos enfants ?

En conclusion, pour éviter des gelées trop profondes dans le tas de compost, n’hésitez pas à recouvrir celui ci d’une bâche ou d’une belle couche de matière sèche (type copeaux de bois, branchages, feuilles)

2 réflexions au sujet de « Compostage sous la neige ! »

  1. Bonjour,
    J’ai un jardin rectangulaire, étroit mais allongé. J’ai commencé à composter près de ma maison. En hiver, pas de problème d’odeur. Mais l’été arrive et j’ai un peu peur de le garder si près de chez moi.
    Est il possible de le déplacer au fond du jardin ?
    Merci de votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *