Et si l’on compostait dans les Pyrénées… Le compostage au main des plus jeunes

Le concept « éducation en sortie d’école »

compost cercleNotre but n’est pas de faire doublon avec les enseignements formateurs ( du verbe formater) et lobotomisateurs de certains enseignements proposés par l’éducation national. Ce que nous désirons, avant tout, c’est engager les jeunes dans une démarche logique de recherche d’harmonie avec la nature, de leurs convictions inhibées pour faire réfléchir plutôt que d’imposer.

« Tous les jeunes que nous avons rencontrés avaient des connaissances primaires dans le compostage, le recyclage, la biodiversité en général. Mais en application directe, aucun n’a été capable de nous dire ce qu’il pouvait faire concrètement à part ‘jeter ses déchets dans une poubelle plutôt que par terre’. Pour nous, c’est un échec de l’éducation qu’il convient absolument de compenser par des démonstrations concrètes.

Nous proposons ainsi diverses animations, souvent assez spectaculaires, pour montrer la simplicité d’agir en conscience alors que tout autour de nous semble prévu pour que nous ne le fassions pas.

Des bâtons dans les roues

Nous avons beaucoup bataillés pour obtenir des autorisations d’occupation du domaine public dans les villes où elle avait choisis d’intervenir. Outre les procédures longues et les passations de responsabilités entre employés, la définition exacte de leur activité semblait faire tiquer les autorités.

« On n’éduque pas les enfants comme vous essayez de le faire, c’est tout à fait anarchique ! Il faut un cadre et ce cadre, c’est l’éducation nationale qui le donne » se sont-il entendre rétorquer lors de leurs premières demandes où ils avaient été un peu trop précis sur leur action prévue.

grand composteurNous avons, dès lors, opté pour un mode d’animation mobile en fabriquant plusieurs remorques à vélo étanches portant le matériel, les banderoles et surtout…le compost !

Les animations

les bénévoles de Compost en OrHabituée des petites villes,nous déambulons un peu partout dans la région, surtout en période scolaire et pendant les horaires de sorties des cours, pour présenter les actions possibles pour une action environnementale responsable.

Parmi les animations proposées, on trouve :

  • une animation sur chaque déchets dit « durs à composter » comme les noyaux, les coquilles, les agrumes,
  • une animation sur la « zone sèche du compostage » consistant en une démonstration de papiers compostables ou non
  • une animation sur le tri des déchets et ses alternatives
  • diverses animation sur la biodiversité, la découverte de la nature, la possible renaturalisation de la ville…
  • et tellement d’autres encore !

Dernière création : le compostage des boîtes à pizza

Parlons un peu plus de cette animation qui enthousiasme tellement les jeunes en ces mois d’hiver rugueux. Interpellés sur ce qui est fait des boîtes à pizza une fois consommée, la plupart des consommateurs se plaignent d’un encombrement logique.

Ils sont forcés, disent ils, de s’en débarrasser au plus vite, afin de ne pas les porter tout au long de la soirée. Qu’importe la destination des boîtes, l’heure n’est pas à la réflexion mais à la suite de la soirée.

Nous avons su soulever l’enthousiasme général en proposant de solutions très alternatives, à la limite du compostage anarchique, afin d’éviter une incinération sinon logique de ces emballages pourtant facilement biodégradables.

compostage boite pizzaParmi ces solutions citons, en vrac, l’humidification des boîtes lors des ‘pauses pipi’, le découpage et l’incorporation dans des massifs de plantes, la réutilisation pour éponger des substances renversées, le « jeu de la découp », le « bâteau italien sur l’eau »… Le tout pour finir au compost ou dans une nature très tolérante !

 

Et si vous vouliez composter dans les Pyrénées, vous n’auriez qu’à essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *